Principes de la teledection infrarouge

Par télédétection de l’atmosphère en utilisant la spectroscopie d’absorption ou d’émission dans la partie infrarouge de la radiation solaire, nous analysons la composition chimique de l’atmosphère terrestre. Grâce à cette technique, nous quantifions les abondances et les changements en concentration d’un grand nombre de gaz dans l’atmosphère.

Parce que ces gaz absorbent le rayonnement électromagnétique dans le domaine spectral infrarouge (lumière solaire ou émission thermique du système atmosphérique terrestre), nous sommes en mesure de détecter les composés atmosphériques suivants :

  • Des gaz à effet de serre (par ex. la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, le méthane, l’oxyde de diazote, l’ozone, les chlorofluorocarbures)
  • Plusieurs espèces stratosphériques, notamment les composés affectant la santé de la couche d’ozone (par ex. l’acide nitrique, le chlorure d’hydrogène, etc.)
  • Des polluants (par ex. le monoxyde de carbone)
  • Des composés organiques volatiles (par ex. le formaldéhyde, l’acide formique, …)

Pour plus d'information concernant ces composés, visitez la page Exploitation des données.

long_lived_ghg_ipcc

Les observations sont réalisées depuis différentes plateformes (depuis le sol, depuis un satellite, et dans l’avenir peut-être depuis des aéronefs) à l’aide d’un spectromètre infrarouge à transformée de Fourier ou d’autres types de spectromètres à haute résolution mesurant dans l’infrarouge.

 

Liens vers des sites au sujet de la spectroscopie à transformée de Fourier

    

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite